• aide
  • imprimer
  • Recevoir quelque chose de Johnny chaque jour par Email
  • aide
  • accueil
  • Recevoir quelque chose de Johnny chaque jour par Email
  Livre Précédent  DANS MES YEUX   Livre Suivant 
imprimerPendant près d’une année, j’ai passé du temps avec Johnny. Il a parlé. On s’est tus aussi. On s’est compris. On a fait un jeu de pistes à l’intérieur de lui. Je ne l’ai jamais bousculé. Il m’a dit ce qu’il voulait bien avouer. Il m’a fait croire que je dirigeais le bal et j’ai fait semblant d’en être flattée. Son instinct dépasse de loin les grandes intelligences. On s’est marrés aussi. Johnny est obsédé par l’idée que je me tatoue. Il me dit que ça m’irait tellement bien. Je flippe de boire un coup de trop et de me réveiller avec un aigle au milieu du dos. Après ces entretiens pourtant, je peux dire qu’il y a une marque indélébile, sur ma peau, comme une transmission, un héritage d’amitié.
Johnny ne m’a jamais traitée comme une femme, ni comme une trop jeune fille, il m’a toujours considérée comme un être humain avec lequel il pouvait parler. Il sait que les carcasses ne sont pas forcément le reflet de ce qu’on trimballe dedans.
Sagan, Duras, Labro, Rondeau se sont penchés sur Johnny Hallyday. Les mythes vivants sont rares et les écrivains sont des vampires. Quand l’idée de ce livre nous est venue, j’ai su que c’était important pour moi. Mes névroses de femme et d’auteur sont réunies en ce seul homme. La dualité, l’immortalité, le temps court, les passions, le talent, les blessures, l’envie.
Ce livre n’est pas un recueil de faits, il ne s’agit pas de la pure vérité, peut-être même que les dates ne sont pas exactes, qu’importe. Ce sont les souvenirs de Johnny, sa vie comme il s’en rappelle, ce qu’il a ressenti, ceux qu’il a rencontrés, ceux qu’il a aimés, ceux qu’il regrette d’avoir aimé et de ne pas avoir aimé aussi.
De la bande du square de la Trinité (dont mon père qui avait deux ans de moins que Johnny avait une trouille bleue) au Stade de France, quelles sont les routes que Johnny a choisies ? Nous allons les emprunter ensemble, faire des demi-tours, prendre des raccourcis qui finalement nous ramènent au point de départ.
Je l’ai beaucoup regardé à travers la fumée de sa cigarette, comme une couverture dangereuse qui le protège. Et c’est toute sa vie, cette barrière imaginaire qui lui fait risquer sa peau. C’est dans cette peau que je me suis glissée, sans prétention, tout à son service, avec la pudeur que nous partageons. Je voudrais que vous entendiez sa voix et ses silences, comme moi, que ce soit intime. Je suis légère sous ma plume, je suis là pour ne plus exister, je suis la fumée de cigarette qui disparaît entre Johnny Hallyday et vous.

Johnny Hallyday & AMANDA STHERS

Valid HTML 4.0 Transitional